III.2 - Distribution/Applications

Nous venons de voir quels seraient les changements pour l'automobiliste. Maintenant, le problème qui ce pose est le fait que pour qu'un automobiliste puisse rouler avec sa voiture à hydrogène, il lui faut un moyen de pouvoir remplir son réservoir. Actuellement, très peu de stations à hydrogène existent. D'après le site fuelcells.org 1) , actuellement en France, il existe trois stations à hydrogène: toutes les trois se trouvent à Sassenage. Deux autres sont en projet de construction à Dunkerque et à Toulouse. Il existe aussi deux stations en Espagne (Madrid ainsi que Barcelone) et une autre à Basel, en Suisse. Comme vous avez pu le voir, les stations à hydrogène sont peu connues actuellement et assez mal réparties.. Pour que la voiture à hydrogène puisse se commercialiser, il faut donc que les pompes spécifiques à ce type de voitures se généralisent pour permettre une couverture d'hydrogène sur tous les pays. La voiture à dihydrogène nécessite donc des investissements colossaux non seulement pour le produire (bien que des stations de production existent déjà) mais aussi pour pouvoir le transporter et le stocker.

Néanmoins, les stations à hydrogène commencent à se développer: par exemple, il y a quelques mois, un accord 2) a eu lieu entre l'entreprise Air Liquide et l'aéroport de Vancouver, au Canada. Cet accord a donné lieu à un projet pilote consistant à faire fonctionner au dihydrogène les navettes ainsi que les véhicules utilitaires de cet aéroport international.
Mais, il n'y a pas que le réseau de distribution qui devrat être modifié: les parkings souterrains, par exemple devront obéir à des normes plus strictes concernant la ventilation de ceux-ci. En effet, comme vous avez pu le voir dans la partie sécurité, les dégats d'une fuite d'hydrogène d'une voiture peuvent être considérables. Il faudra donc les équiper de systèmes de ventilation plus performants pour pouvoir évacuer le dihydrogène libéré en cas de fuite. Mais aussi les équiper de systèmes de détection permettant d'alerter en cas de grande concentration du milieu en dihydrogène (à partir de 4% de dihydrogène dans l'air).


source: http://www.theautochannel.com/news/2006/09/12/021625.html

 
iii_-_pour_les_infrastructures/2_-_distribution_applications.txt · Dernière modification: 2011/12/15 21:02 (édition externe)
 
Ce TPE à été réalisé par Gabrielle Chevrot, Frank Villaro-Dixon ainsi que François De Lavernette pendant l'année 2009-2010. Il est sous license CC BY-NC-SA.


Recent changes RSS feed Powered by PHP Powered by Debian Driven by DokuWiki